Présentation

© Kristen Pelou

La scolarité est organisée en parcours de 4 années distinctes divisées chacune en 2 semestres sur une durée totale de 10 mois par an :

  • 3 années de formation constituées d’enseignements (départementaux et interdépartementaux) et de films (un grand exercice par an au moins),
  • 1 année de production d’une oeuvre et d’une recherche personnelle conduisant à leur présentation devant un jury de diplôme.

L’ensemble de l’enseignement est nourri toute l’année par des interventions regroupées en journées régulières sous l’intitulé : Connaissance / Culture / Création (CCC) constituées de conférences, analyses de films, invitations de cinéastes, séminaires thématiques transversaux, séminaires de recherche… Ces modules organisés par la directrice du département Analyse et culture cinématographique sont contextualisés en lien avec les grands exercices tout au cours des 3 premières années.

1e année : Tronc commun et début des formations départementales

Cette année assure une formation initiale de base commune à tous les étudiants, quel que soit leur département, sous la forme d’un tronc commun, et débouche sur une première séquence d’enseignements départementaux.
La formation commune comprend une initiation aux différents métiers auxquels prépare l’École, une initiation au travail avec des comédiens, une première approche de l’écriture d’un scénario, de la pratique du tournage, de la mise en scène et du montage, des analyses de films, des projections et rencontres avec des cinéastes et des intervenants, des conférences.

4 ateliers courts :

  • « Portrait / Autoportrait » (apprentissage du découpage et du montage),
  • Atelier d’initiation à l’écriture de scénario,
  • Ateliers d’initiation techniques,
  • Atelier de direction d’acteurs (exercice en collaboration avec les élèves comédiens du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique).

Films de 1re année (les 44 films)
Écriture et réalisation d’un film par chaque étudiant et passage de chacun par tous les postes techniques sur les films de ses camarades de promotion.

5 à 10 semaines de formations spécifiques à chaque département.

Approche documentaire
L’année se termine par 5 journées d’approche de la forme documentaire avec des projections et des rencontres avec des cinéastes en vue du grand exercice qui ouvre la 2e année.

2e année : Formations départementales

  • « Approche documentaire et fragments » : Tous les étudiants sont réunis (sauf scénario et décor) pour deux semaines de découverte de la forme cinématographique documentaire préalable à « l’ Atelier documentaire ».
  • « Atelier documentaire » : Cet atelier est confié chaque année à un intervenant réalisateur invité différent qui dirige une période de conception et de préparation des projets et la réalisation de 6 films par les 6 étudiants réalisateurs avec la collaboration des étudiants des autres départements, chacun dans sa fonction.
  • Des formations spécifiques par département (voir plus loin la description détaillée des enseignements).
  • Quatre Modules « Gammes Scénario / Réalisation / Production » : il s’agit d’écrire et réaliser une séquence de film à partir d’une commande de situation inscrite dans un genre (1-drame psychologique, 2-comédie, 3-action, 4-tournage dans un décor construit sur plateau) avec la collaboration des élèves comédiens du Studio théâtre d’Asnières et d’élèves du CNSAD.
  • En fin d’année commence pour les réalisateurs et les scénaristes, en lien avec les producteurs, l’écriture du « Film de 3e année » qui sera réalisé à partir de l’automne en début de 3e année.

3e année : Formations départementales

  • Le grand atelier de l’année est le « Film de 3e année ». Il est confié chaque année à un intervenant réalisateur ou producteur invité diffèrent qui y apporte sa « couleur » et sa « manière de faire ». Chaque étudiant assure le poste de son département et collabore ainsi à un des 6 films réalisés en cinéma numérique (+ 1 film réalisé par une équipe d’étudiants de la Filmakademie Baden-Württemberg de Ludwigsburg, dans le cadre d’une coopération avec cette école allemande). Ecriture en collaboration étudiant réalisateur / étudiant scénariste et développement sous la houlette d’un étudiant producteur, préparations, tournages et post-production se succèdent ainsi de septembre à mars.
  • Des formations spécifiques par département (voir plus loin la description détaillée des enseignements).
  • Les étudiants du département montage suivent un « Exercice trucage » de plusieurs semaines en début d’année, avant de passer au montage des films de 3e année.
  • À partir du printemps, chaque étudiant effectue un stage. Ce stage a pour objectif principal de mettre les étudiants dans une situation professionnelle en relation avec le métier et l’activité ? auxquels ils sont formés et se destinent, afin de les aider à acquérir un savoir-faire, indissociable d’un savoir. Par ailleurs, c’est une véritable opportunité qui est donnée à chacun de mettre en pratique les connaissances acquises au sein d’une équipe professionnelle en dehors de La Fémis. L’organisation générale des stages est prise en charge par le service des relations extérieures, qui coordonne les recherches de stage et sert de relais entre les professionnels et les entreprises d’une part, les directeurs de département et les étudiants d’autre part.
  • Tous les départements bénéficient d’un séjour d’échange dans une école étrangère. La plupart des étudiants effectuent ce séjour sur cette période de fin de 3e année.

Les étudiants producteurs commencent au printemps la préparation et la présentation au comité de validation de leurs films de fin d’études qui seront tournés pendant l’été. Il en est de même pour une partie des étudiants en Son et en Image dont les éventuels tournages ont lieu en septembre et octobre.

4e année : Travail de fin d’études et recherche personnelle - Diplôme

La 4e année propose à chaque étudiant la conception et la réalisation d’un Travail de fin d’études (TFE) qui prend des formes différentes selon les départements. Ce travail de création est accompagné d’un travail de recherche écrite (le mémoire).
Chaque étudiant a l’obligation de participer, dans sa fonction, à un des films des étudiants réalisateurs de sa promotion.
Par ailleurs, chaque étudiant est associé librement à la réalisation d’un ou plusieurs films d’études des autres étudiants de sa promotion.

Les travaux de fin d’études sont réalisés dans un calendrier contraint et imposé lié à la disposition des autres collaborateurs, des espaces et des matériels. Ils se présentent de la façon suivante selon les départements :

Scénario :

  • écrire un scénario de long métrage,

Réalisation :

  • écrire et réaliser un court métrage,
  • écrire un scénario de long métrage,

Production :

  • rédiger un mémoire de recherche,
  • produire et tourner pendant l’été (juillet et août entre la 3e et la 4e année) leur film de fin d’études avec l’étudiant qu’ils ont choisi de produire parmi tous les étudiants de l’École ou ceux sortis l’année précédente. La postproduction de ces films a lieu de septembre à décembre,
  • produire un film d’un des 6 réalisateurs de sa promotion (tournage en janvier et février),

Image :

  • rédiger un mémoire de recherche,
  • assurer l’image d’un TFE réalisation,
  • expérimenter en image la question posée par le mémoire de recherche,

Son :

  • rédiger un mémoire de recherche,
  • assurer le son d’un TFE réalisation,
  • expérimenter avec un travail sonore la question posée par le mémoire de recherche,
  • pour les travaux ne nécessitant pas de tournage : production de l’ensemble du travail de septembre à décembre,
  • pour les travaux donnant lieu à la réalisation d’un film : tournages en septembre et octobre et postproduction des films d’octobre à décembre,

Montage :

  • assurer le montage d’un TFE réalisation,
  • réaliser un film composé majoritairement d’extraits de films existants ou de plans n’ayant pas été tournés par l’étudiant,
  • rédiger un carnet de route au fil du déroulement de ce travail

Décor :

  • rédiger un mémoire de recherche,
  • expérimenter avec un projet de décor la question posée par le mémoire de recherche.

Les diplômes sont délivrés par des jurys constitués pour la circonstance sur la base des travaux présentés, de la pertinence et de la bonne tenue des travaux de recherche (mémoire) et sur le bilan du parcours de l’étudiant pendant ses 4 années d’études.

Séjours à l’étranger

Les étudiants effectuent tous dans leur parcours un séjour dans une école de cinéma étrangère. A ce jour, l’École est en contact avec 11 écoles de cinéma à l’étranger et les séjours concernent les 10 départements suivants : montage (avec l’ECAL à Lausanne), scénario (avec Columbia University à New York), réalisation (avec la FUC à Buenos Aires, CalArts à Los Angeles et BFA à Pékin), production (avec la Tokyo University of the Arts - Geidai à Tokyo-Yokohama et la Korean Academy of Film Arts - KAFA à Séoul), son (avec le VGIK à Moscou), décor (avec le Film and Television Institute of India FTII à Pune en Inde), scripte (avec l’INSAS à Bruxelles et l’ECAL à Lausanne), Distribution / Exploitation (avec la HFF à Munich) et image (également avec la HFF à Munich).
Par ailleurs, les étudiants de 4e année du département Image se rendent à Camérimage en novembre, un des plus grands festivals de cinéma mettant particulièrement en valeur le travail des chefs opérateurs, qui se déroule en Pologne. Les étudiants du département Création de Séries TV effectuent un voyage d’études en Israël et dans les pays Scandinaves. Les étudiants producteurs, en complément de leur déplacement en Corée ou au Japon effectuent un voyage d’études à Londres avec les étudiants de l’Atelier européen Ludwigsburg-Paris.