Cursus distribution/exploitation

© Kristen Pelou

Présentation du cursus par Dominique Erenfrid, Jean-Michel Rey et Jean-Marc Quinton
Directeurs du département distribution/exploitation.

« Le programme du département distribution/exploitation s’étend sur une période de deux ans.

Les fondamentaux du département depuis sa création en 2003, demeurent les mêmes : répondre aux besoins de la profession confrontée à des mutations profondes du secteur. L’évolution rapide des technologies, l’émergence de supports nouveaux et concurrents, les contraintes croissantes de gestion rendent les métiers de la distribution et de l’exploitation plus complexes. La « formation sur le tas » telle qu’elle a longtemps existé ne répond plus aux besoins. L’industrie du cinéma dans sa partie exploitation et distribution a besoin de professionnels directement opérationnels.

Pour La Fémis l’enjeu est double : rassembler tous les métiers du cinéma dans une même École et fournir aux secteurs de la distribution et de l’exploitation, des professionnels issus d’une culture cinéma.
Au cours du premier trimestre, l’étudiant du département distribution/exploitation participe à un enseignement commun aux élèves de première année : les étapes concrètes de la fabrication d’un film.

Au terme de ces trois mois, débute l’apprentissage des métiers de la distribution et de l’exploitation. Le programme est construit sur une chaîne d’enseignements théoriques et pratiques (stages d’observation, festivals, voyages...), une progression de d’apprentissage de savoirs professionnels, le développement d’une culture cinéma, l’expérience de l’international et une réflexion personnelle. A cela viennent s’ajouter des séminaires spécifiques, des conférences, des séances d’analyse de films et ateliers communs à tous les étudiants de l’École.

Le département forme à tous les types de distribution et d’exploitation du film (cinéma de recherche, multiplexe, art et essai, majors, distributeurs indépendants....). La diversité qui est au cœur des métiers du cinéma se retrouve dans l’apprentissage de toutes les pratiques propres à chaque profession. Le but est de former des professionnels mobiles.
Le cursus s’efforce de ne pas opposer certaines pratiques à d’autres, il souhaite ainsi contribuer à la créativité du secteur.
Aucun cours n’est magistral. Le programme est conçu sur le mode de l’échange entre les intervenants (tous professionnels en activité) et les étudiants.

A chaque stade de l’enseignement, l’étudiant est encouragé à développer une culture et une réflexion personnelle. Cet investissement individuel est d’autant plus important que l’étudiant finalise sa scolarité par un projet.

L’expérience des années précédentes montre que la réactivité, la curiosité et l’ouverture des étudiants sont au cœur de la démarche pédagogique. »