Indicateurs de résultats et de satisfaction de cette VAE

résultats

Pour la session d’accompagnement et de Jury 2020 :

  • 7 candidats sur 8 présentés au Jury ont obtenu le diplôme d’Auteur-Réalisateur de documentaire,
  • soit 87,5% de réussite.

témoignages d’ancien.nes participant.es

Virginie Guiton-Agneray, auteure-réalisatrice de documentaire, VAE 2020 :

Une très belle expérience, des personnes très professionnelles et la confirmation d’avoir trouvé ce que j’étais venu chercher : la confiance pour continuer et les outils pour grandir encore.

Géraldine Berger, auteure-réalisatrice de documentaire, VAE 2019 :

Le travail fourni au cours de la VAE m’a été bien utile pour m’adresser aux différents publics [ndlr : lors de présentations du dernier film en festivals] et raconter l’aventure de ce tournage. Je vous remercie.

David Desramé, auteur-réalisateur de documentaire, VAE 2019 :

Le parcours VAE auteur-réalisateur de documentaire permet de penser ses propres pratiques professionnelles et ce, à toutes les étapes de la fabrication d’un film. D’une simple idée de documentaire à sa diffusion sur les écrans, ce retour sur soi, invite à clarifier et compléter son positionnement de créateur. L’accompagnement proposé renforce cette démarche et permet d’affiner la singularité de son regard afin d’enrichir sa proposition artistique.

Aurélie Mandon, auteure-réalisatrice de documentaire, VAE 2019 :

Ma VAE m’a permis de prendre du recul sur ma pratique et d’approfondir des notions académiques. J’ai particulièrement apprécié les temps d’échanges enrichissants avec les autres participants et l’environnement de La Fémis qui nous est ouvert pendant la période de préparation du dossier (projections, documentations, etc.). Et dernier point d’importance : les équipes de la formation continue se mettent en quatre pour faciliter les démarches administratives et sont à l’écoute des candidats, ce qui est très appréciable !

Brigitte Chevet, auteure-réalisatrice de documentaire, VAE 2018 :

Au départ, j’ai voulu faire cette VAE pour pouvoir postuler à des postes d’enseignement, pour compléter mon activité de réalisatrice. Mais je ne soupçonnais pas à quel point cette démarche pouvait être enrichissante. C’est la première fois que je me posais ainsi pour décrire et analyser mon parcours. (…) Cela m’a donné encore plus de confiance : les regards de l’accompagnante et du jury sont bienveillants. Évidemment c’est beaucoup de travail d’écriture, de réflexion, mais au final... que du bonheur !